Anasayfa | 100 Questions & Réponses sur la Foi

Est-il nécessaire de déclarer la Foi par la parole?


Déclarer la Foi avec la parole n’est pas une des conditions de la Foi. Même si l’homme ne prononce pas sa Foi avec la parole, il est tout de même considéré comme croyant. Or, comment peut-on être au courant de la Foi de quelqu’un s’il ne la prononce pas par la parole?

İl est donc nécessaire de déclarer sa Foi par la parole pour savoir si une personne a la Foi et pour le traiter comme musulman lors de ses funérailles. C’est pour cette raison qu’on dit que la base fondamentale de la Foi c’est, “l’agrément du coeur, la déclaration par la langue.”

Déclarer sa Foi n’est pas ici une base essentielle mais une preuve pour montrer sa Foi à celui qui voudrait connaitre sa croyance. La prière en commune où remplir un devoir religieux sont semblables à la déclaration de la Foi par la langue, on peut même dire que ce sont des signes plus évidents. Voici ce que notre Prophète (P.S.B.L) a dit à ce sujet:

"Témoignez de la Foi de celui que vous voyez souvent aller à la mosquée.”  Car Allah a dit: “Ne peupleront les mosquées d’Allah que ceux qui croient en Allah et au Jour dernier, accomplissent le Salât (la prière), acquittent l’aumône et ne craignent qu’Allah. İl se peut que ceux-là soient du nombre des biens-guidés.” " (At-Tawbah, 18)

Comme la déclaration par la parole n’est pas une base essentielle de la Foi, il est permis en islamà l’homme de dénier sa croyance par la parole si on le force (par la torture, la violence et autres...) ou si un évènement semblable se présente.

Justement, pendant l’époque où vécut le Prophète Mohammed (P.S.B.L), le compagnon Ammâr bin Yâssir (Qu’Allah l’agrée) a dû dénier sa Foi en Allah (Exalté) à cause des lourdes pressions, des contraintes et des tortures qu’il subissait et auxquelles il ne pouvait plus résister.  Le compagnon Ammar, put sauver sa vie que par le dénigrement par la parole alors que son coeur était rempli de Foi.

Notre Prophète (P.S.B.L) accepta ce comportement de sa part, il ajouta que tant que le coeur est rempli de la Foi, la dénégation par la parole devant la contrainte ne peut endommager cette Foi.

Dans le Coran il  est dit: « Quiconque a renié Allah après avoir cru... - sauf celui qui y a été contraint alors que son coeur demeure plein de la sérénité de la foi -… »  (an-Nahl 16/106)  On constate ici que renier sa Foi par contrainte ne fait pas du croyant un mécréant.

Share this