Anasayfa | 100 Questions & Réponses sur la Foi

Comment est-ce que la négation de l’existence d’Allah équivaut à un homicide?


Toutes les créatures qui se trouvent dans l’univers sont témoins de l’existence d’Allah. Celui qui nie cela commet un meurtre aussi grand que l’univers. C’est aussi un meurtre infini parcequ’il n’honore pas et ne respecte pas les droits des créatures.

Comme vous le savez, l’origine du diamant et du charbon est le carbone. Mais par leur formation différente, l’un devient un diamant et l’autre du charbon. Une matière devenue du charbon ne peut plus être un diamant. Quelque ce soit le temps qui s’écoule, il restera toujours un charbon. Et bien la nature de l’homme est identique. Son ancêtre est Adam (Paix et Salut sur Lui) et sa structure est la terre. Mais par leur différente formation, l’un est tel un diamant et l’autre tel un charbon. Ainsi, celui qui a choisi la voie de la mécréance mourra en tant que négateur, et comme sa saine nature s’est déformée, aussi longtemps qu’il vivra, il restera tel un charbon perdant la lumière de la Foi qui ,elle, est tel un dimant.  C’est pour cette raison qu’il demeurerait mécréant même s’il devait vivre éternellement. Donc, le crime du mécréant est bien infini.

Allah a donné des bienfaits innombrables à l’homme. Par exemple, l’un d’eux est le sentiment d’éternité. Ce sentiment nous a été donné pour que nous puissions comprendre Allah l’Éternel et l’existence de l’Au-delà dans lequel nous allons vivre éternellement. Dénier ce sentiment éternel et ne pas faire de remerciement pour ce bienfait est un acte immoral perdurable.

Une étincelle de feu peut paraître minuscule au départ mais elle peut brûler un bâtiment, une ville et même un pays. Un peu de poison peut tuer un homme. Leur aspect matériel importe peu ici mais il faut plutôt voir leur capacité à faire des dégâts importants. On doit prendre nos précautions en fonction de cela.

En effet, l’humain est faible physiquement et matériellement, il est impuissant, imparfait et petit. En revanche, le dégât et la cruauté qu’il peut répandre sont grands et le mal qu’il peut donner est durable.

Alors nier Allah (Exalté) équivaut à un crime interminable. C’est pour ça que celui qui dénie Allah commet en réalité un acte immoral sans fin et sa sanction doit être éternelle.

-Allah est infini, éternel et perpétuel. Nier l’éternité est un crime perdurable.

-Les preuves de l’existence et de l’unicité d’Allahsont innombrables. Nier autant de preuves est un acte immoral sans fin.

-L’Essence d’Allah, Ses attributs et Ses noms sont éternels. Dénier Son Essence et Ses attributs est un crime interminable.

-Les bienfaits d’Allah sont aussi infinis. “ De ses organes à sescellules, de son âme à ses sentiments, du monde sur lequel il voyage jusqu’à l’air qui nettoie son sang chaque fois qu’il respire, du jour à la nuit, du soleil jusqu’à la lune; des légumes, des fruits, du lait au miel, l’homme est honoré par tous ces bienfaits.” Si l’être humain nie tout ce qu’Allah (Glorifié) lui a offert, s’il est rebelle vis-à-vis de Son Créateur, cet homme aura en réalité d’une part blasphémé ces bienfaits et d’autre part commis un acte immoral, un crime sans fin.

- Que ce soit les organes, qui ont chacun une mission dans notre corps ou les créatures qui nous entourent et courent à notre secours, tous sont des oeuvres précieuses. Ne pas réfléchir sur tous ces miracles, ces sagesses et les sens qu’ils portent, sont là encore un crime infini.

- La réalité de chaque créature repose sur un ou plusieurs de Ses noms (Esma’ul husna). L’univers des créatures reflète la manifestation des noms Divins. Ne pas donner de l’importance aux êtres vivants équivaut à ne pas donner de l’importance aux noms d’Allah (Exalté). Cette façon d’agir de l’homme insouciant est un signe qui montre que celui-ci se rebelle envers la puissance infinie d’Allah le Tout-Puissant, ce qui est un acte immoral continu.

- La créature la plus importante est l’humain. L’homme est le miroir de tous les beaux noms (esma’ul husna) d’Allah, il a l’honneur d’être Son hôte et d’être invité au Paradis, il est aussi le gérant de la terre grâce aux hauts talents qu’il possède. S’il utilise ce don et ses talents supérieurs dans la voie de la mécréance et de la rébellion, il aura utilisé alors la manifestation de tous les noms qui se reflètent en lui dans la voie dumal et de la désobéissance montrant ainsi un grand manque de respect envers les noms d’Allah (Exalté). Cet acte de l’homme insouciant est à luiseul un grand et un crime qui perdure.

-Si le péché et le crime de celui qui dénie se passe dans un temps limité, ça reste un crime envers les preuves de l’unicité et  les témoins qui sont éternels et illimités. Et ceci nécessite un châtiment interminable.

-La mécréance et la dénégation des “Noms d’Allah” infinis sont un acte immoral sans fin envers Allah (Exalé) qui est l’Un de ces beaux noms.

-L’homme éteint les talents comme la raison, le coeur et la conscience qu’Allah (Exalté) lui a attribués. Il les ruine, il les utilise en mal de manière à se rapprocher de plus en plus de la géhenne. Cet acte de l’homme (qui ruine ses talents) est un crime, un acte immoral interminable et méritant un châtiment continu.

-Punir infiniment un individu qui commet des crimes, des actes immoraux tels que ceux-là, fait partie de la justice. Transformer sa sanction “à vie” sans l’anéantir est un cadeau et une grâce d’Allah (Exalté).

-Bediuzzamane a évoqué ce sujet sur différents aspects dans plusieurs de ses livres et a apporté des explications de façon à convaincre la raison humaine et à persuader le coeur. Un mécréant commet un crime infini en déniant tout.

Car c’est:

répondre aux preuves de l’unicité par la mécréance, répondre aux bénédictions par l’ingratitude, accuser avec dénégation toutes les créatures de n’avoir aucune valeur et les rabaisser, nier et rejeter la manifestation des Noms Divins.

Chacun d’eux est un crime, un acte immoral perdurable.

-La foi donne un bonheur éternel à son propriétaire (le croyant) car elle est la source de toutes les beautés, les joies et les délices. La dénégation est le contraire total. La mécréance par conséquent donne à son propriétaire (le négateur) des difficultés, des catastrophes et des châtiments en raison de sa mécréance et de son blasphème. (Nursi, İcharatou’l-İjaz, p. 80-81)

 Selon l’avis de Mouhiddin-ibn Arabi et d’autres savants, Ceux qui dénient Allah (les mécréants, les hypocrites) seront punis en Enfer éternellement, mais qu’en conséquence de la “miséricorde divine” englobant tout, après un temps, les damnés vont tellement être habitués aux feux ardents de l’Enfer qu’ils finiront à se sentir à l’aise et à avoir du réconfort dans la Géhenne éternellement. (Cfr: Foutouhat et Fousous-i hikam d’ibn Arabi) 

Ibn Arabi se réfère au verset:

“Et prescris pour nous le bien ici-bas ainsi que dans l'au-delà. Nous voilà revenus vers Toi, repentis.› Et (Allah) dit: ‹Je ferai que Mon châtiment atteigne qui Je veux. Et Ma miséricorde embrasse toute chose. Je la prescrirai à ceux qui (Me) craignent, acquittent la Zakat, et ont foi en Nos signes. (7- Al Araf; verset 156)

Et au hadith qodsi:

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes Allah a écrit un livre avant de créer la création dans lequel il est inscrit: Certes ma miséricorde l’emporte sur ma colère et il est écrit auprès de lui au dessus du trône ».  (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7554 et Mouslim dans son Sahih n°2751)

Bediuzzamane Said Noursi (Qu’Allah fasse Miséricode) apporte un commentaire qui rejoint en partie l’avis d’ibn Arabi: “(En raison de la Justice Divine) les mécréants vont avoir un châtiment éternel en Enfer pour les mauvais actes qu’ils auront fait dans ce bas monde (tel que nié l’existence d’Allah, nié la prophétie de Muhammed PSBL, etc...), après avoir purgé leurs châtiments, il apparaîtra que les damnés seront habitués aux feux ardents et puis libérés de l’ardeur du feu précédent afin d’être punis éternellement dans la géhenne mais moins intensément grâce à la “Miséricorde Divine”.  C’est en récompense des bonnes actions que les damnés auront faite ici-bas qu’ils bénéficieront de la “Miséricorde divine” en Enfer (par la relaxation, le réconfort et l’habitude au feu ardent de la Géhenne).  Il existe un hadith à ce sujet”.  Fin de citation.  (İcharatu’l-İjaz, p. 80-81) 

NB:  Said Noursi dans son commentaire au sujet de la “Miséricorde Divine” fait probablement allusion aussi au hadith qodsi: “Ma Miséricode l’emporte sur Ma colère”.(Bukhari et Mouslim). 

Allahu Teala est plus Savant... (Allahou A’lem...)

Share this